Pour les intervenants


Le sujet de l’intimidation doit être abordé et discuté avec les élèves régulièrement et de façon variée. La prévention n’est pas le fait d’une action unique et doit être récurrente. De plus, les activités de prévention doivent être réinvesties tout au long de l’année scolaire. Par contre il faut s’assurer que les ressources et les moyens choisis sont destinés à la bonne clientèle et n’entraineront pas d’effet indésirables.

Pour faire de la prévention sur l’intimidation, il faut en parler souvent avec les élèves et il existe une panoplie d’outils sur le sujet. Vous pouvez aborder directement le thème de l’intimidation avec les élèves du 2e et du 3e cycle primaire ainsi qu’avec ceux du secondaire. De plus, il peut être très pertinent, peu importe l’âge des élèves de travailler le développement ou l’actualisation de certaines compétences. Il existe un grand nombre de programmes ou de ressources pour travailler des sujets tels que l’affirmation de soi, le respect des autres, le respect des différences, l’empathie, etc.  

Voici quelques exemples d’activités à faire :

Lecture de textes ou d’articles de journaux ou de magazine sur le sujet de l’intimidation.

Lecture d’histoires ou de romans.

Présentation de films ou de reportages sur l’intimidation.

Atelier en classe fait par des partenaires externes (organismes, policiers, etc.). Il est toutefois très important de s’assurer que le discours des invités qui viennent rencontrer les jeunes va dans le même sens que celui de l’école.

Création ou présentation de pièces de théâtre. 

Mentionnons qu’il est important de bien préparer les jeunes à l’activité qu’ils vivront et de faire un retour en classe par la suite.

Plusieurs idées figurent dans ce document. À vous de voir ce qui convient le mieux à vos élèves. Bonne lecture.

Formation pour les intervenants 

Pour travailler de façon efficace sur le sujet de l’intimidation, il est important de s’assurer d’une compréhension commune de la part de tous les intervenants de l’école et de développer un langage commun. Que tous les membres du personnel, incluant ceux du service de garde, puissent s’entendre sur une définition et bien comprendre les critères de l’intimidation dans le but d’éviter de banaliser la situation.

La Commission scolaire offre une rencontre de sensibilisation pour le personnel des écoles primaires. Cette rencontre permet de définir les termes et de comprendre le profil des différents acteurs touchés. Elle propose aussi des moyens d’intervention et des actions à faire dans l’école pour travailler sur le sujet. 

Au secondaire, une sensibilisation sur l’intimidation et l’homophobie est aussi disponible. 

Pour les éducateurs et éducatrices, il est possible d’organiser une deuxième formation plus poussée qui serait surtout axée sur les stratégies d’intervention à privilégier.